Films LGBT

« Battle of the sexes » : un film féministe euphorisant

By  | 

Jonathan Dayton et Valeria Faris, duo qui avait déjà signé « Little Miss Sunshine », revient en force avec « Battle of the sexes ». Le spectateur découvre le portrait riche en émotions de la championne de tennis Billie Jean King. Joueuse acclamée et respectée, elle a décidé de mettre sa notoriété et son prestige au service d’une cause on ne peut plus universelle : l’égalité entre hommes et femmes. Aberrée par les écarts de salaires entre les joueurs de sexe masculins et féminins, comprenant que les tournois sont organisés par des hommes à la misogynie des plus cyniques, elle se rebelle, quitte à terme les tournois originels pour faire valoir ses revendications.

Le combat pour l’égalité que mène cette héroïne ayant bien existé est l’occasion de suivre un groupe de femmes battantes qui fait face au quotidien à des attaques sexistes plus ou moins directes. Le film prend un tournant quand l’engagée Billie Jean est sollicitée par Bobby Riggs pour un match sous forme de lutte des sexes. Ce dernier, ancien champion connu pour ses provocations à l’égard des femmes, clame que ces dernières sont moins fortes, qu’aucune ne pourra le battre. Refusant dans un premier temps de se livrer à cette farce, Billie Jean va finir par accepter après que Bobby ait mis une raclée à une autre grande joueuse et réussi à ridiculiser les sportives.

_Z3A3179.CR2

Très hollywoodien dans sa forme et sa construction, ce biopic pur jus offre un rôle en or à Emma Stone, absolument épatante. C’est de facture classique mais c’est du haut niveau, aussi bien dans l’interprétation que dans l’écriture qui mêle avec brio militantisme, émotions et humour bien dosé. La tension montre crescendo jusqu’au match final, qui avait été suivi dans les années 1970 par pas moins de 40 millions de spectateurs.

Il émane de l’ensemble la force et la beauté de la lutte, quelque chose d’euphorisant à travers cette héroïne attachante qui reste debout malgré tous les risques et les attaques. Ce portrait de femme inspirant est aussi l’occasion de plonger dans la vie intime de Billie Jean King qui dans l’ombre a peu à peu appris à composer avec une homosexualité pas facile à affirmer dans le milieu du sport et compte tenu de sa forte exposition. Mariée à un bogosse doux et compréhensif, elle va connaître l’amour véritable et la passion grâce à une rencontre fortuite avec une coiffeuse libre, sans attache. Une love story contrainte de rester secrète car à cette époque difficile de faire entendre sa voix pour l’égalité des sexes en étant une lesbienne affirmée. Un combat après l’autre…

Alors que les inégalités de salaire persistent et que les femmes continuent de souffrir au quotidien d’attitudes misogynes, ce film passionné et vibrant est fortement conseillé.

Sortie en salles le 22 novembre 2017 // Projection au festival Chéries Chéris le jeudi 16 novembre à 19h15

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply