Films LGBT

Boys in Brazil, film de Alexandre Carvalho (2014)

By  | 

Brésil. Vicente (Marcello Airoldi) accompagné de son neveu Mauro (Luis Vaz) et du meilleur ami de celui-ci Rodrigo (Mauricio Evanns) participent à la gay pride. Après la marche, ils volent au secours de Roger (André Bankoff), jeune gay trentenaire agressé par des homophobes. Une blogueuse lesbienne, Marilia (Titi Müller) a filmé l’altercation. Suite à cet incident, tous les garçons se donnent un an pour faire leur coming out. La tâche ne sera pas aisée. Vicente, au début de sa quarantaine, cache son homosexualité au travail pensant que cela pourrait l’empêcher d’évoluer au sein de l’entreprise : on ne sait jamais si la direction n’aimait pas les gays… Il commence à voir régulièrement le beau Roger avec lequel il entame une liaison. Roger est marié et papa et aimerait dire à sa compagne qu’il est gay mais n’ose pas franchir le cap alors que cette dernière lui apprend qu’elle est à nouveau enceinte. Et sa belle-mère hystérique et envahissante le fait déjà assez culpabiliser d’être un mari absent comme ça. De son côté, le neveu de Vicente, l’exubérant et pétillant Mauro, rêve de préparer son premier show de drag queen. Mais il est tenu de faire cela dans la discrétion, vivant encore sous le toit de ses parents cathos et homophobes. Dans les moments difficiles, il peut compter sur son meilleur ami Rodrigo qui pour sa part va vivre sa première histoire d’amour et toutes les premières fois qui vont avec… Dans un pays où l’homosexualité se vit encore bien trop souvent cachée, chacun va se confronter à son entourage dans l’espoir d’être plus fier que jamais lors de la prochaine marche… 

Au début, on a franchement peur. Alexandre Carvalho déploie une collection de personnages très stéréotypés et une mise en scène évoquant l’esthétique des tele novelas. Les acteurs ont tendance à en faire des tonnes, les situations prévisibles s’enchaînent, il émane un petit côté ringard (l’étrange entreprise dans laquelle travaille Vicente et où tout le monde parle un français très approximatif en permanence). Et puis commence à fuser ici et là des petits éclats de folie, des moments jouissifs, libérateurs voire carrément hilarants (le personnage de la belle-mère de Roger, complètement over the top, mérite à elle-seule le coup d’oeil).

boys_in_brazil

Sans aucune prétention si ce n’est de divertir et d’amuser le spectateur, Boys in Brazil (Do Lado de Fora en VO) est un hymne à la fierté gay, à l’affirmation de soi. Chaque personnage va faire son coming out, plus ou moins dans la douleur, pour en ressortir grandi. Et s’ils sont clichés au premier abord, les personnages se révèlent tous hyper attachants. On suit l’ensemble comme un épisode géant et barré de série télé, regorgeant de bonne humeur et de jolis garçons. Même dans les éternels passages pénibles (la réaction des parents cathos du jeune Mauro), le film n’abandonne jamais totalement son côté solaire.

En opposition à une bande de garçons qui peinent à s’afficher, les femmes apparaissent plus fortes et déterminées (parfois trop même, à l’image de l’irritante blogueuse Marilia dont les apparitions parasitent régulièrement des scènes qui n’avaient pas vraiment besoin d’elle). Ce que l’on retient de ce projet modeste, festif et foutraque c’est sa folle énergie, sa célébration du queer, son ton bienveillant qui en font un feel good movie acidulé qui vide la tête.

Film sorti en DVD aux éditions Optimale


Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply