Films LGBT

« Coffee House Chronicles » : les rencontres gays d’aujourd’hui

By  | 

Réalisé par Stewart Wade, « Coffee House Chronicles » est à l’origine une web série qui se retrouve ici compilée de façon assez fluide, les différents segments se suivant les uns après les autres, se faisant écho. Certains personnages reviennent même plusieurs fois.

Au départ, on a un peu peur : la réalisation est celle propre à énormément de comédies gays fauchées qui sortent directement en DVD. C’est au mieux télévisuel façon années 1990. On redoute un côté cheesy, qui est en effet parfois au menu dans certaines passages. Mais plus on avance et plus on se prend au jeu.

coffee-house-chronicles-gay-serie-03

Merci aux acteurs, qui mettent tout leur coeur dans leurs personnages et à quelques guests qu’on prend plaisir à retrouver dont Drew Droege (notre roi de la comédie gay ici à contre-emploi), le bogosse Darryl Stephens et l’Insta Boy Max Emerson dans un rôle d’un cynisme assez hilarant.

Merci aussi au scénario qui est celui d’une sitcom de bonne facture et qui sonde étape par étape ce qu’est devenu le dating gay à l’heure des années 2000-2010. Le thème des applications est largement exploré (toutes les scènes ont pour point de départ une rencontre dans un café) et elles en prennent pour leur grade. Un jeune homme en rut mais légèrement raciste sur les bords, un homme seul qui utilise une fausse photo de profil, un ado gay qui ment sur son âge pour pouvoir rencontrer « un vrai gay » et lui parler, un bogosse soit disant sérieux mais hautement déceptif : « Coffee House Chronicles » fait office de témoignage d’une génération connectée aux identités brouillées, trafiquées, violentées et transformées. La marchandisation des sentiments et des corps s’est imposée et aujourd’hui tout le monde ne rêve plus que d’une chose : pouvoir se rencontrer sans s’évaluer, simplement. S’ajoute un petit segment sur deux personnes trans qui n’est pas forcément tendre non plus.

coffee house chronicles

Le réalisateur met en place des situations universelles, éclectiques, aptes à parler à tous et si elles sont parfois trop empreintes de bons sentiments, elles ne manquent pas ponctuellement de mordant et de justesse. L’ensemble est léger et réflexif à la fois, ce qui nous mène à une modeste réussite.

Film produit en 2016 // Disponible en DVD et VOD aux éditions Optimale et sur abonnement sur le site Queerscreens

COFFEE HOUSE CHRONICLES from OPTIMALE Distribution on Vimeo.

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply