Films LGBT

« Diane a les épaules » : une comédie sensible sur la GPA

By  | 

C’est un sujet assez brûlant et le réalisateur Fabien Gorgeart se l’approprie avec délicatesse. La question de la GPA est au centre de « Diane a les épaules ». On y suit le parcours de l’héroïne (Diane, donc, campée par Clotilde Hesme) au fil des mois alors qu’elle porte le bébé de ses amis gays Thomas (Thomas Suire) et Jacques (Grégory Montel). Sa famille a du mal à valider la démarche et pour fuir le stress, la jeune femme s’installe dans une ancienne maison de famille qu’elle tente de retaper comme elle le peut. Confiante sur la suite des événements, Diane va toutefois devoir se poser des questions quand va surgir dans sa vie Fabrizio (Fabrizio Rongione). Un homme qui va tomber amoureux d’elle et qui aura du mal à comprendre comment elle peut envisager sans états d’âme de se séparer à terme de l’enfant qu’elle porte…

Le film se refuse de prendre position sur le sujet de la GPA et en livre une vision nuancée. Diane est indépendante, gère son corps comme elle l’entend et est ravie de pouvoir porter le bébé d’un couple gay adorable et attentionné. En revanche, plus la date de l’accouchement approche (et plus son amour avec le personnage de Fabrizio pas aussi tolérant qu’il n’y parait grandit) et plus la confusion s’installe. Peut-on vraiment porter un enfant volontairement et vivre sereinement avec l’idée qu’on ne l’élèvera pas ? Bien sûr, ici l’héroïne ne va pas l’abandonner : elle pourra être dans sa vie et le revoir autant qu’elle veut car elle entretient un fort lien d’amitié avec les papas. Mais à l’accouchement pourrait bien succéder un manque.

diane-a-les-epaules

Avec brio, ce long-métrage doux-amer oscille entre passages de comédie sur la grossesse en elle-même (le personnage principal a un côté ado attardée séduisant) et moments plus dramatiques et chargés en tension/émotion. C’est une petite tranche de vie un poil bobo qui résonne, qui pose des questions sans marteler les réponses. Nul doute que chaque spectateur pourra y voir différentes choses. A la mise en scène un peu classique s’oppose des interprétations pleines de charme et un bon lot de répliques qui donnent le sourire.

En filigrane, le sujet de la GPA est dépassé pour tisser le portrait d’une femme moderne et indépendante d’aujourd’hui. Diane peut-elle vraiment faire ce qu’elle veut de son corps sans être inlassablement remise en question ? Que ce soit sa famille ou l’homme qu’elle aime, personne ne lui facilite la tâche…

Film sorti le 15 novembre 2017

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply