Coups de coeur

« Good Time » : le film sous haute tension de Ben et Josh Safdie

By  | 

Ben et Josh Safdie nous avait séduit avec leurs productions indés « The pleasure of being robbed » et « Lenny and the kids ». Après un très destroy « Mad love in New York », ils accèdent à un niveau supérieur avec « Good Time ». Une course contre la montre nocturne avec un Robert Pattinson qui continue à saccager son physique de bogosse à travers un rôle à contre emploi.

good-time

L’histoire est avant tout celle de deux frères, Connie (Robert Pattinson) et Nick (Ben Safdie). Ce dernier a un handicap mental et a été placé dans un centre par sa grand-mère autoritaire. Etouffant dans ce lieu qui s’apparente à une prison, Nick vit mal le fait d’être traité comme un oiseau curieux. Est-il vraiment si fou que ça ? Son grand frère Connie vole à sa rescousse et le fait déguerpir de force. Pour les sortir de leur vie de marginaux sans espoir, il a élaboré un plan : ils vont braquer une banque dont le butin leur permettra de partir à l’étranger pour un nouveau départ. Mais l’opération tourne mal. En cavale, Nick se fait attraper par les forces de l’ordre. Connie espère faire sauter la caution mais il lui faut de l’argent au plus vite. Il s’embarque alors dans une nuit de folie.

On retrouve ce qui faisait le charme des précédents films des Frères Safdie : leur capacité à rendre très vivant l’environnement urbain où se situe l’action, à croquer de façon à la fois frontale et tendre des désaxés, des gens à côté du système. L’urgence habituelle de leur filmage se retrouve toutefois ici boostée par une tension assez folle. « Good Time » est leur long-métrage le plus furieux et le plus abouti en terme de mise en scène. Le travail sur les couleurs, le mélange permanent de bon et de mauvais goût en fait un objet cinématographique visuellement captivant.

good-time-pattinson

Outre la très belle relation de deux frères, le film croque une galerie de personnages aussi trash qu’attachante, d’une petite amie vieille fille à vif (Jennifer Jason Leigh) en passant par un drôle de dealer et une ado qui cherche à fuir l’ennui. L’ensemble est assez sombre mais flirte aussi avec le tragicomique : le personnage principal a le chic pour accumuler les galères et une telle capacité à se fourrer dans les pires plans que cela en devient franchement rocambolesque.

Fonçant à toute allure, imprévisible et béton à la fois, « Good Time » fait l’effet d’un coup de poing et confirme le potentiel de Robert Pattinson (ici très troublant, à la fois sexy et cracra). Grand moment.

Film sorti le 13 septembre 2017

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply