films x

« Le goût salé de tes lèvres sucrées » : une romance chaude et craquante

By  | 

Depuis quelques films, Ridley Dovarez avait privilégié le gonzo. Il signe avec « Le goût salé de tes lèvres sucrées » son retour à un porno gay plus incarné et scénarisé. Après avoir flirté avec les ténèbres pour « Schyzo » et autres « Suckers », le réalisateur français (le dernier en exercice à tenter de filmer du sexe et des histoires) surprend son public avec ce nouvel opus qui mêle scènes explicites, un côté feel good movie et une bluette romantique.

L’ouverture du film s’inspire d’une citation d’Oscar Wilde (détournée mais dont voici une reprise) : « Un baiser, c’est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps : c’est l’exhalation de deux âmes énamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore ».

le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-07 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-01

Le cadre romantique est posé mais les premières images sont on ne peut plus rentre dedans : on y retrouve un blond sexy (Ludwig) en train de faire une gâterie à un joli barbu (Doryann Marguet). Sans transition, comme un mirage, s’incruste un troisième garçon (Rico Fatale) qui finit par disparaître de façon aussi énigmatique qu’il était arrivé. Le plan cul se passe à l’extérieur, retranscrit l’excitation et l’urgence de ce type de plaisir. Le spectateur finit par réaliser que tout ceci n’est qu’un rêve : le personnage principal du film, Stéphane (Doryann Marguet) était en pleine rêverie érotique. Il émerge avec un bel italien rencontré la veille dans son lit (Rico Fatale). Réveil en catastrophe : Stéphane va recevoir la visite de son ancien meilleur ami qu’il n’a pas vu depuis 10 ans : Théo.

le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-14

« Le goût salé de tes lèvres sucrées » raconte avant tout les retrouvailles enjouées de deux meilleurs amis qui dans leur jeunesse prétendaient être hétéros. Tous les deux devenus gays et secrètement amoureux l’un de l’autre, ils vont se tourner autour entre maladresse et drôlerie. Sous le soleil de Cannes, un chassé croisé amoureux et qui ne se prend pas au sérieux se dessine. Stéphane prévient : « Attention aux coups de soleil et aux coups de bite aussi ».

Face à deux garçons qui se cherchent sans oser franchement passer à l’acte, le personnage de Rico Fatale – un italien exhib et sexuellement très libéré – va tenir le rôle de catalyseur, de déclencheur. Il sera un pont entre Stéphane et Théo.

le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-08 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-09 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-07 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-10

Coloré et mignon, ce long-métrage reste avant tout pornographique et c’est peu dire qu’il fait le job côté excitation. Il n’y a que trois modèles au générique mais on ne pouvait pas demander mieux. Cela laisse le temps de poser plus que d’habitude les personnages et rend les parties de jambes en l’air plus intenses et incarnées. Face à un Rico Fatale très passif et gourmand qui sait réveiller les ardeurs des mâles, Doryann Marguet et Ludwig sont au top.

le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-12 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-13

Le premier signe là une nouvelle collaboration avec Ridley Dovarez qui l’entraîne dans un registre plus léger et solaire qui lui va comme un gant. Il est ce garçon drôle, un peu gauche et en même temps très sexe qu’on a tous envie de rencontrer. Il passe constamment d’une douceur de midinette à une bestialité très sexuelle. Le second, qui avait été révélé dans le film « Les Inconscients » de Menoboy fait ici ses premiers pas dans l’univers du réalisateur et comment dire… Il est trop sexy !! Déjà, ça faisait un bail qu’on n’avait pas pu admirer un beau blond dans le porno gay français. Mais Ludwig, en plus d’une belle gueule, d’un corps parfait, d’un sexe et d’un coup de rein redoutables a ce truc en plus qui fait toute la différence : du charme. Son regard, sa voix : il est hot à chaque instant et on n’en finit plus de frémir quand il est à l’écran. Exclusivement actif, il retourne ses deux partenaires et nous avec. Une beauté loin des clichés américains, rafraichissantes, irrésistible. On a trouvé notre nouveau chouchou !

Avec une collection de scènes ultra bandantes et une atmosphère ludique, « Le goût salé de tes lèvres sucrées » (titre choupinet qui trouve sa délicate signification dans la dernière scène du métrage) est de ces pornos qu’on peut revoir plusieurs fois et dont on ressort en se sentant vidé et bien dans ses pompes. Ce porno gay feel good devrait être prescrit par tous les bons médecins. A voir sur le site de Ridley Dovarez.

le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-08 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-04 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-02 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-03 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-05 le-gout-sale-de-tes-levres-sucrees-06

A VOIR SUR LE SITE DE RIDLEY DOVAREZ

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply