Films LGBT

« L’épreuve d’amour » : quand Fred Testot se sent femme

By  | 

On était passé à côté de ce téléfilm produit par France Télévisions. Sa sortie en VOD et DVD est l’occasion de nous rattraper. « L’épreuve d’amour » est une belle surprise et s’inscrit dans la ligné de films comme « Juste une question d’amour » ou « Baisers cachés » qui permettent de sensibiliser un large public sur des thématiques LGBT.

Si l’homophobie persiste, force est de constater que la transhpobie est franchement un sacré fléau. Il suffit d’en parler un peu autour de soi pour constater qu’il y a encore énormément de progrès à faire. Beaucoup de gens gardent de gros préjugés, refusent de ne serait-ce que même essayer de comprendre ce que peuvent ressentir les personnes trans. Si petit à petit le fait que l’homosexualité n’est pas un choix commence à rentrer dans les esprits, il y a encore du boulot pour que tout le monde assimile qu’on puisse naître dans le mauvais corps, en souffrir et qu’il ne s’agit pas d’une maladie. Une personne qui décide de changer de sexe pour être enfin elle-même n’est pas une personne dégénérée. Encore aujourd’hui, elle devra pourtant faire preuve de courage tant le regard des autres, leur incompréhension et leur jugement pèsent.

lepreuve-damour-fred-testot-01

C’est le coeur du sujet de ce film qui parvient à éviter les clichés. Paul (Fred Testot) est marié depuis 20 ans à Marielle (Marie-Josée Croze). Ils s’aiment et ont deux enfants adolescents. Un jour, Marielle surprend son mari habillé en femme. Dépassée, en colère, elle le fuit et espère que la chose ne se reproduira jamais. Pour préserver sa compagne et ne pas perturber son équilibre familial, Paul se dit qu’il va lutter et s’empêcher de recommencer. Mais c’est plus fort que lui : il n’arrive plus à gérer ce qui se passe à l’intérieur de son corps et sa tête, son mal-être. Ca finit par exploser : il ose finalement déclarer qu’il se sent femme, qu’il a besoin d’être femme et qu’il ne peut plus vivre dans le mensonge, le déni, le refoulement.

Le long-métrage suit son cheminement vers l’affirmation mais aussi et surtout le parcours que fait son épouse. Folle amoureuse, elle finit par décider de le soutenir, de traverser avec lui une épreuve loin d’être anodine. Paul décide en effet de changer de sexe. La route sera longue et semée de moments très difficiles (la découverte de la situation par les enfants, la famille, les amis, les collègues de travail). La grande force du réalisateur Arnaud Selignac est de prendre le parti optimiste d’une épouse qui cherche à comprendre, qui écoute, qui soutient. L’amour sera plus fort que tout. Mais même avec cela, qui est sans doute la chose la plus importante, on réalise à quel point la partie n’est pas gagnée pour autant. Paul comme Marielle sont conscients qu’ils vont devoir lutter au quotidien face au regard des autres.

C’est le portrait d’une renaissance mais aussi et surtout d’un amour au-delà des conventions. Peu de gens seraient capables de faire ce que Marielle accomplit. Car oui, c’est difficile de changer son monde, son regard, d’accepter le changement, d’avoir le courage d’avancer en sachant qu’on ne sera pas comme les autres.

Très intense et émouvant, porté par un duo d’acteurs merveilleux, le film fait réfléchir et donne un aperçu du chemin de croix qui peut attendre chaque femme trans.

Film produit en 2017 / Disponible en DVD et VOD aux éditions Optimale et via l’abonnement à QueerScreen

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply