ALBUMS

Lone, Everything is changing colour : vertigineux tableaux sonores

By  | 

Alors que je suis complètement obsédé par son dernier opus Ecstasy and Friends, je découvre qu’avant Lemurian (connu pour être son premier album), Lone avait déjà livré un premier LP. Ce premier disque s’appelle Everything is changing colour et il n’est disponible qu’en import. Vous pouvez toutefois le trouver en mp3 légal (donc payant) sur ce site (du moins pour le moment).

La découverte inespérée de ce disque c’est un peu mon gros cadeau de Noël. Lone a été ma plus grande révélation électro (et tout court d’ailleurs) de cette année 2009 et savourer des morceaux inédits, replonger dans son univers, est toujours un plaisir sans nom. Everything is changing colour se veut plus lent que Lemurian ou Ecstasy and Friends. Oubliez donc le côté dansant pour ne plus garder que l’abstraction de ce jeune génie qui parvient à transmettre des émotions folles avec ses créations 100% instrumentales. Il y a sur ce disque un titre en particulier qui m’obsède : Pure White Light. Mélancolique à souhait, à la frontière de la noisy music : c’est un voyage sinueux, une sorte d’étrange parenthèse, un entre deux qui n’en finit plus alors que les vagues sonores caressent et provoquent un sentiment d’instabilité. Un morceau qui joue comme d’habitude sur la répétition pour mieux nous hanter.

Everything is changing colour est un album diablement cinématographique : libre à votre imaginaire d’y ajouter les images, les émotions, ou pour aller avec le titre les couleurs. Light from the heart nebula a des allures de trou noir dans lequel on plonge avec plaisir, Duelling auroras nous replace la tête vers le ciel, Time was a spiral nous ensorcelle avec cette étrange flûte qui donne envie de rêver les oreilles grandes ouvertes. Il y a dans cette entreprise quelque chose de terriblement hypnotique. C’est à la fois doux et assez terrible car chaque morceau est un concentré de spleen. Les mélodies sont imparables mais vénéneuses et  renvoient à des sensations étrangement intimes (A quadruple sky rejoint la collection d’œuvres obsédantes signées par ce jeune artiste qui gagne vraiment à être connu). Comme une succession de tableaux sonores touchés par la grâce, Everything is changing colour est vivement conseillé à tous les curieux et amoureux de musique électronique. A noter que vous pouvez également écouter les morceaux de l’album en preview sur le site qui vend l’album. Bon voyage.

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply