Films LGBT

« Teenage Kicks », critique du film de Craig Boreham (2016)

By  | 

Il y a un petit parfum de Larry Clark dans « Teenage Kicks », film de Craig Boreham qui suit l’itinéraire d’un ado gay marginal aux cheveux longs secrètement amoureux de son meilleur ami hétéro. Submergé par le désir qu’il éprouve pour son pote de toujours, Dan (Daniel Webber), Miklos (Miles Szanto) est un garçon égaré. Ayant du mal à canaliser ses pulsions érotiques naissantes, il est excité par tout corps masculin en mouvement.

Alors que son frère découvre qu’il est gay dans des circonstances assez fâcheuses, une altercation a lieu. Et donne lieu à un drame : le grand-frère se fait renverser. Se sentant coupable de cet accident, Miklos s’engoufre dans une spirale infernale, cédant aux sirènes de la dépression et de la drogue. C’est que rien ne semble aller pour lui : il ne voit pas comment assumer son homosexualité, comment son meilleur ami (qui entame tout juste sa première histoire d’amour avec une fille) pourrait comprendre ou lui rendre son amour, se sent étranger au monde qui l’entoure.

teenage-kicks-film-01 teenage-kicks-film-03

Le canevas semble bien connu, il l’est en partie, recyclant tout un tas de situations destroy et de désirs retenus. Mais « Teenage Kicks » a le bon goût de ne pas se complaire dans le nihilisme facile. Si son personnage principal navigue en eaux troubles voire très sombres, il apparaît comme un enfant désarmé qui attend juste qu’on lui jette une bouée de sauvetage.

A l’image d’une photographie douce qui tranche avec la noirceur de l’action, ce long-métrage dessine avec une sensibilité et une délicatesse inattendue le lent retour vers la lumière d’un teen boy en pleine crise. La beauté et l’érotisme de l’amitié masculine atteignent ici leur paroxysme jusqu’à un final apaisant et assez bouleversant.

Disponible en DVD et VOD aux éditions Optimale


Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply