Coups de coeur

« The Lost city of Z », critique du film de James Gray (2017)

By  | 

Avec « The Lost city of Z », James Gray sort de sa zone de confort et propose un film d’aventure et d’exploration. Ce qui n’empêche pas les thématiques de son cinéma de se greffer à ce genre cinématographique qui lui était jusqu’ici étranger.

L’histoire est celle de Percival Harrison Fawcett (Charlie Hunnam), un colonel britannique téméraire et passionné qui a bataillé toute sa vie pour redorer le blason de son nom, entaché par un père absent, alcoolique et joueur. S’il mène une existence heureuse avec une femme aussi aimante que remarquable (Sienna Miller) et une famille en plein agrandissement, Percival ne pense qu’à obtenir une médaille et conjurer le sort. Quand la société géographique royale d’Angleterre lui propose une mission de cartographie en Amazonie, il regrette de ne pas plutôt faire la guerre. Mais le voyage qui va avoir lieu va changer sa vie.

Lors d’un périple mouvementé, le colonel se transforme en explorateur et croit découvrir une cité secrète, « Z ». Découverte probable d’une civilisation qui pourrait remettre en cause toutes les certitudes. De retour au pays, acclamé aux côtés de son fidèle allié Costin (Robert Pattinson), il savoure la reconnaissance, les retrouvailles avec les siens mais est obnubilé par l’idée de repartir et de continuer son exploration même s’il sait qu’il pourrait y laisser sa peau et que cela fera de lui un mari et un père absent.

C’est la quête d’une vie qui se dessine mais aussi petit à petit le destin d’une famille. En effet, parmi les enfants délaissés par Percival, il y a Jack (Tom Holland). Si ce dernier lui reproche de n’avoir jamais été là pour les siens, il souhaitera une fois devenu plus adulte poursuivre le travail d’exploration de son père en sa compagnie…

the-lost-city-of-z-film

Casting au top, mise en scène royale qui invite au voyage et au dépaysement : avec ce nouveau long-métrage, James Gray étonne et réjouit, nous entraînant dans une aventure aussi universelle et capitale que personnelle. L’obsession pour un nouveau monde, la beauté de l’exploration malgré des menaces mortelles, la soif vertigineuse d’un homme pour changer son destin.

Le cinéaste réussit aussi bien à captiver à travers la découverte fascinante et mouvementée de l’Amazonie, nous faisant partager les merveilles de l’inconnu et les galères des aventuriers, qu’à travers sa peinture sensible et intense d’une famille ébranlée et exaltée par son pilier. Sienna Miller est plus que parfaite dans le rôle de l’épouse et de la mère sacrificielle, confrontée à l’absence et à une peur de la perte constante pour satisfaire les rêves de grandeur et d’évasion de ses hommes.

Bref, « The Lost city of Z » est une oeuvre ample et très maîtrisée qui devrait faire date dans la filmographie déjà très classe de James Gray.

Film sorti le 15 mars 2017

Le seul et l'unique rédacteur de POP AND FILMS :)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply